Créateur de thèmes WordPress :: Formateur :: Web Designer

App.net Story

Publié le : 

Modifié le : 

Par : 

Dalton Cadwell au début de cet été 2012 voulait réussir un pari; lancer un nouveau réseau social, App.net, tourné vers les utilisateurs et non vers les annonceurs. Ce pari est de taille, car il suppose que ce les usagers qui payent l’infrastructure.

Photo de Dalton Caldwell

Ce nouveau service ressemble beaucoup à Twitter et, contrairement à ce dernier, de nombreuses API seront ouvertes pour les développeurs d’applications tierces (voir l’API de App.net sur Github). Ce modèle fut la norme au début de Twitter, mais, d’année en année, ce réseau se referme au point qu’un des cadres de la société a prévenu les développeurs afin qu’ils arrêtent le déploiement d’applications qui reposeraient entièrement sur Twitter (voir cet article de Marco Arment).

Cet article sur Google groupes a eu un grand retentissement au cœur de la communauté de nerds outre-Atlantique. Pour beaucoup, Twitter est un outil central pour communiquer et celui-ci doit pouvoir être mobile (tablettes ou smartphone) sans tout un ensemble de fioritures inutiles qui polluent le simple flux de 140 caractères proposé à l’origine par Twitter. De mon côté ce mode de communication reste le meilleur moyen pour communiquer avec le développeurs d’applications. Pour d’autres cela fait désormais office de commentaires pour les articles en ligne qui ne les supportent plus.

En tout cas, Dalton Cadwell avec app.net (prononcé app dot net) amorce quelque chose de nouveau dans le modèle économique du web social, tellement envahi par le commercial, politique.

Pour l’instant 10 000 personnes se sont inscrites. Ils ont obtenu en 1 mois 750 000 $. Pour l’inscription standard, le prix s’élève à 50$ par an. Je pense que ce prix devrait être revu à la baisse pour toucher une plus grande audience et profiter d’une économie d’échelle, quitte à faire contribuer plus les développeurs qui construiraient un modèle économique reposant sur la plate-forme.

À suivre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.